En passant

Jour 6

Je me lève (et je te bouscule …), je prends mon petit déjeuner avec Gaby
et tout semble annoncer une très belle journée. Je monte à la barre voir si
tout va bien et soudain PAF !! Comment ça Paf ?? Je lève les yeux et vois
la GV descendre toute seule comme une grande le long du lazy bag, et un
morceau de la drisse de GV voler au vent tout en haut du mât...Oh non pas
ça !!
Et bien si !! C’est donc la petite session sportive du matin qui s’annonce
avec en guest star Vincent qui remonte en haut du mât pour la deuxième
fois en 3 jours (j’explose les statistiques, une petite pensée pour Bruno
de Varatraza) et Tom et Gaby en spécial guests qui coordonnent les
renvois de drisses et mes montées et descentes. C’est finalement 2
heures plus tard que nous hisserons de nouveau la GV, fiers de nous et
pour ma part gratifié de quelques bleus sur les bras et les jambes ( il y
avait quand même 20 noeuds et 2 mètres de creux). Et dire qui en a qui
croient qu’on s’amuse !!!
Sinon, à part ça tout va bien, le vent est régulier, la mer est belle et
le temps et au beau fixe avec des températures qui se sont radoucies (on a
ressorti le maillot de bain).
Apparemment le service phytosanitaire de nouméa est draconnien et ils
réquisitionnent toute nourriture fraîche à l'arrivée des nouveaux
bateaux. Gaby à sa denière transpacifique a dû cuire tous les oeufs du
bord pour qu'ils puissent récupérer les coquilles pour les détruire!!!
Sans commentaires...
Pour les repas qui viennent ça va donc être soupe à l'oignon (il nous en
reste encore 6) et omelette pour tout le monde.

Malgré notre petite aventure de ce matin, nous avons quand même parcouru
155 miles aujourd’hui, et Nouméa n’est plus qu’à 350 miles !!!!

J 5 ou J-4

Jour 5

La nuit a été très calme, et tout le monde a bien dormi. Aujourd’hui le vent
remonte et nous avançons bien, la mer est calme et le soleil est de retour,
mais pas les
températures. Depuis que nous avons passé le méridien 180° (où nous avons
d’ailleurs perdu une journée..psschiit envolé !!), la tenue adéquate n’est plus
le maillot de bain torse nu, mais plutôt le sweat polaire, le jean et les
chaussettes. Plus on descend vers la Calédonie et moins il fait chaud…on nous
aurait menti ??? Il fait froid là bas ???
On a ressorti nos vestes de quarts pour la nuit et les grosses chaussettes.
Comme dirait le Schtroumph grognon : moi j’aime pas avoir froid !!
Nous avons pêché une bonite cette après midi, dont les filets sont déjà dans la
marinade pour ce soir. Bref, il n’y a rien qui va mal, tout va même plutôt
bien…J-4 avant l’arrivée à Nouméa prévue pour mercredi !!!

Ca avance….

On attaque notre 4ème jour de nav, avant hier nous avons réalisé 162 miles
et 170 miles hier. Les pronostics sont lancés pour une arrivée mercredi,
si les conditions se maintiennent. Ce qui va peser dans la balance c’est
surtout la passe de la havana, qui nous permet de rentrer dans le lagon
Calédonien. En effet, cette passe ne peut être prise que par marée
rentrante car sinon elle lève un mascaret parfois supérieur à 4 mètres et
un courant contraire pouvant atteindre 8 nœuds. Bref, soit on arrive au
bon moment, soit on peut attendre devant la passe jusqu’à 6 heures avant
que la bascule se fasse.
Pour nous occuper ce matin, le bout en spectra qui tient la corne de la GV
s’est rompu dans la nuit. Bien évidemment il s’est enroulé autour d’un
hauban, et il y a fort à parier que je doive monter en haut du mât
pour démêler tout ça en sachant que nous avons environ 3 mètres de vagues
actuellement … je suis super content !!! Au final la GV s’affale toute
seule et après plus d’une heure de réparation, la GV est de nouveau
opérationnelle et hissée de nouveau en haut du mât.
Eueuuhhh Vincent, c’est normale la girouette qui va de gauche à droite au
grès des vagues en haut du mât ??? Ben oui c’est pour faire jolie !!!
Evidemment que non c’est pas normale… cette fois ci il n’y plus de doute
il va falloir monter en haut du mât pour resserrer tout ça.

« Secouer comme un prunier »est une expression qui prend tout son sens
quand vous êtes balloter de gauche à droite à 18m de haut en bout de mât
dans 3 m de vagues … le rêve !!!
Après une matinée bien rempli de travaux, l’après midi fut beaucoup plus
calme.
Le vent a tendance à mollir et je ne pense pas que nous fassions plus de
120 miles demain. Bon week end à tous.

Après un stop aux Tongas, c’est reparti….

On est reparti !!! Après avoir fait notre clearance de sortie, nous avons
quitté les Tonga Mardi 27 Mai à 10 h00, cap sur la Nouvelle Calédonie.
Nous avons passé un séjour fabuleux aux îles Vava’u, où nous avons passé
la plupart de notre temps sous l’eau pour admirer les richesses aquatiques
de cet endroit. Le lendemain de notre arrivée nous sommes allés faire 2
plongées bouteille avec un club local, les fonds sous marin sont
magnifiques, la diversité des coraux et leurs couleurs chatoyantes sont
incroyables. Autre spécificité, les îles regorgent de grottes, de failles et
des caves sous marines tel que Swallow’s cave, Mariner’s cave, Split rock
etc … J’ai même caressé mon premier requin léopard (inoffensif, il a une
tête de bisounour), en milieu naturel c’est quand même Génial.
Pendant 3 jours nous sommes allés explorer les îles aux alentours. Nous
avons retrouvé au mouillage un bateau copain nommé TIKI, avec qui nous
avons fait une bonne soirée dans le cockpit de Cata Quatre autour d’un
thon qu’ils avaient pêché quelques heures plus tôt, préparé par notre
cuistot du bord Gabriel (mention master chef ).

Nous sommes allés faire 2 randonnées, dont une qui devait durer 1h…. c’est 4h30
plus tard que nous sommes revenus au bateau après nous être perdu en pleine
forêt sur une île déserte… on avait tellement faim en revenant qu’on s’est
fait un couscous 🙂
Autre curiosité locale, c’est que partout où vous vous promenez vous
rencontrez des cochons. Des petits, des gros, des roses des noirs etc… Ils
se promènent en liberté partout dans les îles. Chaque habitant à au moins
2-3 cochons qui se promènent autour de sa maison. Le plus drôle c’est que
certaines personnes sont obligées de clôturer leur maison pour être
tranquille et se retrouvent enfermées dans leur enclos pendant que les
cochons font leur vie au grès de leurs envies.
Le week end, les habitants se retrouvent pour chanter et danser en
costumes traditionnels soit autour du marché, soit dans les églises.
La population est très gentille et avenante, et nous garderons un super
souvenir de ce stop au milieu du pacifique.

Pour notre première journée, la météo n’a pas été très clémente avec nous
et c’est au moteur dans la pétole que nous passerons la plupart de l’après
midi. Puis le vent s’est levé, et la mer aussi. Nous subissons un peu
depuis 24h une mer croisée et de travers, mais en contre partie nous
avençons vite depuis ce matin. Hier nous avons fait 140 miles et pensons
pouvoir en faire 170 miles aujourd’hui si les conditions de vent se
maintiennent… On décompte les jours, Nouméa nous voila !!!

Traversée J 9

Jour 9

Comme prévu le vent a tourné au nord, et semble vouloir y rester. Cela
arrange bien nos affaires car à 21h00 nous sommes toujours sous voiles à
bonne allure alors que les prévisions nous annonçaient plutôt de l’ouest. On
croise les doigts pour que ça tienne encore une journée juste le temps de
nous permettre d’arriver aux Vava’u sans devoir mettre les moteurs.
Nous avons parcouru 154 miles aujourd’hui, la mer est un peu formée et les
conditions de vie à bord un peu moins agréable que les jours précédents à
cause de cette houle de coté.
Quoi qu’il arrive maintenant nous serons aux Tonga mardi, soit au levé du
jour si le vent se maintient soit dans la journée. Ce qui est sure c’est
qu’on sera prêt pour l’happy hour !!!
Etant interdit de fumer à bord de Cata Quatre, Gaby et Tom sont en
sevrage….ils ne prennent même pas une petite bière le soir de peur que ça
leur donne envie de fumer !!! Résultat mardi soir le paquet de cigarette
va prendre une sérieuse claque et il n’y aura pas trop de retenue sur les
bières.

Traversée J 8

Jour 8

Nous avons parcouru 142 miles et passerons à hauteur de Niue probablement
pendant l’heure du déjeuner demain. Après notre épopée d’hier, nous
décidons de remettre la canne à pêche et puis l’oublions après quelques
heures. Deuxième erreur !!! C’est après une petite sieste collective dans
le cockpit et sur le trampoline que nous réalisons qu’il n’y a plus de fil
sur le moulinet. Diantre que cet animal est vicieux !!! Il a profité de
notre petite demi heure de pause syndicale pour commettre son délit, et se
faire la malle avec mon leurre fétiche en plus.
Sinon, niveau navigation tout va bien pour le moment, le vent tourne au
nord et nous sommes maintenant au travers, ce qui est une super allure
pour aller vite, moins pour le confort. En effet, les vagues viennent
maintenant de coté et le bateau tangue un peu plus mais cela reste encore
très acceptable.
Les fichiers météo nous annoncent que le vent va encore tourner vers
l’ouest, ce qui est beaucoup moins bon. Pour ceux qui suivent plus ça veut
dire qu’on va se retrouver face au vent, face aux vagues au moteur pendant
une bonne demi journée…. Chouette vivement demain !!!
Nous devrions atteindre normalement notre première escale mardi midi … et
on va pas être mécontent de pouvoir aller se dégourdir les jambes.

Traversée J 7

Jour 7

Finalement, la nuit n’a pas été si difficile car les éclairs sont restés à
bonne distance du bateau et la journée ensuite pleine de soleil. Comme
convenu, nous remettons la canne à pêche en fonctionnement, et vers 15h00
le moulinet chante et se dévide. Nous remontons fièrement une belle dorade
coryphène, et après quelques pauses photographiques nous décidons de la
peser. Erreur fatale !!! Le nœud attaché à la queue glisse et reste
accroché à la balance à main … sans la dorade. Celle-ci pendant ce temps
en a profité pour dévaler « cata quatre »les marches de la jupe arrière
pour finir ventre ouvert dans le bleu de l’océan, devant nos yeux ahuris
et nos mâchoires grandes ouvertes… Personnellement, des pâtes carbo ce soir
ça me va bien aussi 😉
Nous avons parcouru 145 miles, et faisons cap vers l’île de Niue (prononcé
Niouii) dans l’alignement des Vava’u. Cette île est le plus petit état
indépendant du monde !! A retenir, ça peut tomber au Trivial Poursuite…par
contre au scrabble ça rapporte rien.
Ps : Nous recevons bien vos texto iridium, merci beaucoup ça fait toujours
plaisir à lire.
Ps : Simon j’aime pas l’andouillette, et en plus j’ai de la Leffe à bord
!!!